avril, 2020

Tous les posts publiés

(Agrigente, Nicolas de Staël, 1953) 

Réanimation   Ce matin, Ali Rebeihi m’a invité pour une carte blanche dans son émission Grand bien vous fasse sur France Inter. J’en ai profité pour évoquer un souvenir, et un oubli. En voici le texte:   « On parle beaucoup en ce moment de la réanimation, et du nombre de lits qui y sont pleins ou vides, mais sait-on vraiment de quoi on parle ? Réanimation, étymologiquement, c’est rendre l’âme à …

En lire plus →

Les morts et les vivants (Auguste Comte et demain)   J’aimerais, en ces temps troublés, vous parler d’Auguste Comte, que je considère un peu comme un voisin, puisque sa statue trône 24h sur 24, sept jours sur sept, place de la Sorbonne, sans besoin de la moindre attestation, non loin du 10 rue Monsieur le Prince, son dernier domicile. Auguste Comte a passé sa vie à enseigner de manière passionnée …

En lire plus →

« L’atténuation de la sévérité pénale au cours des derniers siècles est un phénomène bien connu des historiens du droit. Mais, longtemps, il a été pris d’une manière globale comme un phénomène quantitatif : moins de cruauté, moins de souffrance, plus de douceur, plus de respect, plus d’humanité. En fait, ces modifications sont accompagnées d’un déplacement dans l’objet même de l’opération punitive. Diminution d’intensité? Peut-être. Changement d’objectif, à coup sûr. Si …

En lire plus →

 « Des caméras de Nice à la répression chinoise des Ouïghours, cette enquête dresse le panorama mondial de l’obsession sécuritaire, avec un constat glaçant : le totalitarisme numérique est pour demain. Aujourd’hui, plus de 500 millions de caméras sur la planète offrent aux autorités la capacité de nous surveiller, à peu près partout et à chaque instant. Sous couvert de lutte contre le terrorisme ou la criminalité, les grandes puissances …

En lire plus →

  Séance Cinéphilo consacrée à Surveiller et punir de Michel Foucault (1) enregistrée le 28/11/09 au MK2 Bibliothèque Pourquoi les écoles ont-elles quelque chose en commun avec les hôpitaux et les prisons? Michel Foucault donne des éléments de réponse. Dans tous les cas, il s’agit de remplacer la punition par la surveillance, et les supplices éclatants par la douceur des peines. Ainsi la prison moderne naît-elle sur les cendres …

En lire plus →

 Séance consacrée au cours de Michel Foucault « Les Anormaux » (collège de France 1975), enregistrée le 3 avril 2010 au MK2 Bibliothèque. Où l’on voit que le pouvoir psychiatrique se constitue en déplaçant son intérêt des « ogres » monstrueux aux « Petits Poucets » masturbateurs… Films: Les beaux gosses, L’incroyable Hulk, Minority Report Les cours de Foucault en audio: https://freefoucault.eth.link

Écouter la séance « Manipulation et démocratie »: Séance Cinéphilo « Manipulation et démocratie – la fabrication des consentements » enregistrée le 2 février 2008 au MK2 Bibliothèque. La séance étudie les techniques utilisées en publicité et en démocratie pour « fabriquer les consentements »: « pied dans la porte », « porte au nez », « étiquetage », apprenons à reconnaître les armes employées sur nous dans la guerre de l’opinion, et demandons-nous avec Alain, Descartes et Spinoza ce que signifie …

En lire plus →

 Séance Studio Philo avec Atiq Rahimi, prix Goncourt 2008 pour Syngué Sabour, Pierre de patience, autour de son oeuvre, et de la question de l’identité, avec des extraits de films, de musiques, des photos et des textes… Enregistré à la Maison de la Poésie le 12 mai 2017.

L’observation géniale d’Hitler sur la propagande, à savoir que la force brutale ne peut pas l’emporter sur des idées si elle est seule, mais qu’elle y parvient aisément, en s’adjoignant quelques idées d’aussi basse qualité qu’on voudra, cette observation fournit aussi la clef de la vie intérieure. Les tumultes de la chair, si violents soient-ils, ne peuvent pas l’emporter dans l’âme sur une pensée, s’ils sont seuls. Mais leur …

En lire plus →

Entretien avec Michel Serres (Le Mal propre)   Ollivier Pourriol Merci de nous accueillir chez vous, pour évoquer votre livre Le Mal propre, sous-titré « Polluer pour s’approprier ». Auréliano TONET Dans votre livre, on sent une vraie révolte. Michel SERRES Je ne suis pas complètement sûr que le mot révolte me concerne beaucoup. Mais enfin que ce soit une conversion, une volte, oui… Parce que la révolte est un mouvement qui …

En lire plus →

Entretien avec Michel Serres sur son livre Le Mal propre ici. Voir Studio Philo Michel Foucault sur Surveiller et punir ici.

Catastrophe, en grec, signifie inversion. Toute catastrophe porte avec elle le rêve d’une inversion des valeurs en cours, l’espoir d’une disparition des inégalités, d’un rééquilibrage des rapports sociaux, voire d’une disparition des frontières… Les images de catastrophes auraient des vertus sociales et politiques. C’est ce que cette séance explore, en s’appuyant sur des philosophes comme Michel Serres, Auguste Comte, Michel Foucault, à travers des films comme Blade Runner, Titanic, L’Âge …

En lire plus →

Une conversation à bâtons rompus avec Franck Presti sur le télé-enseignement, le télé-travail, le télé-loisir, la télé tout court et « le monde d’après » (?)… Pour écouter le podcast Cinéphilo « Les images de la catastrophe », c’est ici.

Le châtiment   Le châtiment est un besoin vital de l’âme humaine. Il est de deux espèces, disciplinaire et pénal. Ceux de la première espèce offrent une sécurité contre les défaillances, à l’égard desquelles la lutte serait trop épuisante s’il n’y avait un appui extérieur. Mais le châtiment le plus indispensable à l’âme est celui du crime. Par le crime un homme se met lui-même hors du réseau d’obligations …

En lire plus →

L’épidémie du déshonneur   Jean-Jacques Rousseau qui, en adepte de la promenade solitaire, peut dans ce domaine aussi faire figure de précurseur, raconte, à la fin du Contrat social, comment les Spartiates usaient du simple pouvoir des mots et de l’opinion publique pour régler les mœurs sans avoir à recourir à la menace ni aux lois : « Un homme de mauvaises mœurs ayant ouvert un bon avis dans le conseil de …

En lire plus →

Écouter le podcast: En démocratie, paradoxalement, la manipulation de l’opinion est une nécessité plus grande encore que dans les régimes autoritaires, puisqu’il s’agit, selon la formule rendue célèbre par Chomsky, de fabriquer le consentement. Un citoyen doit avoir le sentiment que la liberté préside à toutes les décisions que l’on prend en son nom. En s’appuyant sur des analyses de Rousseau tirées du Contrat social, de Michel Foucault dans Surveiller …

En lire plus →

Quel est le sens de la famille? Lieu de l’inégalité naturelle entre parents et enfants, ou école des sentiments? Cellule de la vie sociale et fondement de la société, ou, au contraire, lieu d’aliénation dont il convient de s’affranchir au plus vite? Cette séance, enregistrée au MK2 Bibliothèque le 15 décembre 2007, aborde la question en s’appuyant sur les analyses d’Alain reprenant des idées  d’Auguste Comte et de Hegel …

En lire plus →

OUI, c’est le moment de relâcher le temps disciplinaire pour en faire un temps initiatique   J’entends beaucoup de parents craindre de « perdre du temps », de prendre du retard sur les programmes : je crois que nous ne devrions pas céder à cette angoisse du rattrapage. Je pense à une distinction faite par Michel Foucault, dans Surveiller et Punir [1975], entre le temps disciplinaire et le temps initiatique. Le temps disciplinaire …

En lire plus →
S’inscrire à la lettre d’informations

avril 2020 - Ollivier Pourriol