Textes

Tous les posts publiés

OUI, c’est le moment de relâcher le temps disciplinaire pour en faire un temps initiatique   J’entends beaucoup de parents craindre de « perdre du temps », de prendre du retard sur les programmes : je crois que nous ne devrions pas céder à cette angoisse du rattrapage. Je pense à une distinction faite par Michel Foucault, dans Surveiller et Punir [1975], entre le temps disciplinaire et le temps initiatique. Le temps disciplinaire …

En lire plus →

J’ai le plaisir de vous offrir mon dernier livre Facile, l’art français de réussir sans forcer en format électronique jusqu’au 4 avril 2020. Il vous suffit de cliquer ici ou là. Vous êtes libre de l’offrir à votre tour en partageant ce lien: https://amzn.to/3bABFu2 Je remercie Elsa Lafon, mon éditrice, d’avoir permis ce geste. Puisse ce livre, en ces temps difficiles, vous être utile. Ollivier Pourriol   Les lois secrètes de …

En lire plus →

Chacun sait que les parents instruisent assez mal leurs enfants, quand ils veulent s’en mêler. J’ai vu un bon père, qui était aussi un bon violoniste, tomber dans des accès de colère ridicule, et enfin remettre son fils à quelque professeur moins passionné. L’amour est sans patience. Peut-être il espère trop ; peut-être la moindre négligence lui apparaît-elle comme une sorte d’insulte. Enfin ce sentiment, si porté à expliquer …

En lire plus →

« Pour faire vraiment attention, il faut savoir comment s’y prendre. Le plus souvent on confond avec l’attention une espèce d’effort musculaire. Si on dit à des élèves : “Maintenant vous allez faire attention”, on les voit froncer les sourcils, retenir la respiration, contracter les muscles. Si après deux minutes on leur demande à quoi ils ont fait attention, ils ne peuvent pas répondre. Ils n’ont fait attention à …

En lire plus →

O.P. : Que cherchiez-vous en réalisant Black Swan ?  D.A. : Je voulais rendre captivant, pour des enfants du XXIe siècle, un ballet, le Lac des cygnes de Tchaïkovski, dont la forme n’a pas bougé depuis le XIXe siècle. Ce défi, j’ai essayé de le relever en concevant un film qui joue sur les effets de montage. J’ai employé la caméra à l’épaule afin d’être plus proche des comédiens, de gagner en vitesse et en liberté, de jouer …

En lire plus →

… Il est beaucoup plus simple de construire un univers que d’expliquer comment un homme tient sur ses pieds. Demandez à Aristote, à Descartes, à Leibniz et à quelques autres. Cependant, un philosophe peut bien regarder l’action de quelque danseuse, et, remarquant qu’il y trouve du plaisir, il peut aussi bien essayer de tirer de son plaisir le plaisir second d’exprimer ses impressions dans son langage. Mais d’abord, il …

En lire plus →

« Vous allez faire quoi pendant ce confinement ? — Comme tout le monde : faire croire que je travaille, m’abrutir devant des séries, écrire ce livre que je n’ai jamais eu le temps de commencer et baiser le plus possible. Pour une fois, je vais faire tout ce que je n’ai pas le temps de faire d’habitude. — Ne commettez surtout pas cette erreur ! Tout le monde va faire comme vous : dans trois mois, les maisons …

En lire plus →

LA POÉSIE, SILENCE ET FRONTIÈRES Sujet de composition française au concours général 1988 : « Le danger, quand on parle de poésie, est d’édicter des lois, de dresser un cadastre, de tracer des frontières : la poésie s’en moque et renaît toujours précisément là où on a décrété qu’elle n’était pas. » Vous direz, exemples à l’appui, quelle réflexions vous inspire ce propos d’Aragon. » Voici la composition d’Ollivier Pourriol, premier prix (16 ans, classe …

En lire plus →
Archives des Textes - Ollivier Pourriol